Assurance emprunteur : la couverture des métiers à risques

Un emprunteur qui exerce un métier comportant un niveau de risque élevé ne peut être couvert par un contrat standard. Une assurance adaptée est indispensable pour financer un projet immobilier ou professionnel.


Quels sont les métiers à risques ?

Chaque assureur dresse sa propre liste des métiers à risques pour lesquels sont appliquées des exclusions ou des surprimes sur les garanties décès/PTIA, ITT, IPT et IPP, ou qui entraînent purement et simplement un refus d'assurance. De manière récurrente, les métiers suivants se retrouvent sur ces listes : pompiers, marins pêcheurs et de marine marchande, couvreurs, militaires, policiers, gendarmes, ouvriers du bâtiment, dockers, pilotes de ligne, et toutes les professions impliquant le maniement des armes et la manipulation de substances dangereuses (CRS, gardiens de prison, gardes du corps, convoyeurs de fonds, agents de sécurité, artificiers, pharmaciens, chimistes, professionnels du pétrole ou du gaz, professionnels du nucléaire,...). Les intermittents du spectacle sont eux aussi intégrés parmi les métiers à risques (professionnels du cirque, cascadeurs), ainsi que les professions liées à la diplomatie, les chauffeurs routiers, les journalistes-reporters et certaines professions sportives (maître-nageur, moniteur de ski, guide de haute montagne, sportif professionnel). Pour ces personnes, l'exposition aux risques est quotidienne, portant en elle une probabilité accrue d'invalidité provisoire ou définitive, rendant l'assuré incapable de se procurer un revenu issu de son activité professionnelle.


La spécificité de l'assurance des métiers à risques

La notion de risque est au coeur de toute assurance. Et en matière d'assurance emprunteur, ce risque est incarné par l'état de santé de l'assuré, mais aussi par son activité professionnelle. La souscription à une assurance de prêt n'est pas une simple contrainte administrative exigée par le prêteur pour se prémunir contre les défaillances de l'emprunteur. Elle a pour mission de couvrir des risques bien précis et de protéger efficacement l'assuré dans toutes les circonstances. Quand la profession exercée est atypique et susceptible d'augmenter la probabilité de survenance d'un sinistre (accident ou maladie) entraînant une invalidité ou une incapacité à travailler, la protection doit être garantie par un contrat robuste et pérenne.

Les contrats bancaires sont exclus de ce segment, car ils s'adressent aux profils dits standard. Les emprunteurs doivent alors se tourner vers les assureurs alternatifs qui proposent des formules sur-mesure avec des garanties renforcées et adaptées à chaque situation. Les particularités de la profession sont évaluées pour mettre en place une prise en charge spécifique, ce qui induit un surcoût inévitable. L'assureur peut décider de couvrir l'emprunteur en décès et PTIA moyennant surprime tout en excluant certaines garanties (IPP/ITT).

Certains contrats proposent en option un renfort de ces mêmes garanties sous condition d'hospitalisation pour tout type d'affections disco-vertébrales, psychiatriques ou/et psychiques. Une couverture plus large peut être proposée avec le versement d'une indemnité journalière en cas de perte d'emploi. Dans tous les cas, les garanties et le tarif annoncés à la souscription sont irrévocables.


Les experts de Simulassur by Eloïs possèdent un savoir-faire dans la gestion de ces risques. Ils vous accompagnent dans toutes vos demandes de délégation quel que soit le profil de l'emprunteur.

Publié le 07/02/2019