Couverture des professions à risque : comment ça marche ?

Au centre du montage du dossier de prêt immobilier, l’assurance emprunteur peut rapidement devenir onéreuse pour certaines personnes. Notamment lorsque le montant emprunté est important, que les assurés représentent un risque aggravé de santé ou qu’elles exercent une profession représentant un risque particulier. Focus sur ce dernier cas de figure.

Quelles professions représentent un risque particulier pour les assureurs ?

De manière générale, chaque assureur définit dans les conditions générales du contrat (le plus souvent dans les exclusions) les professions exclues sur le contrat car représentant un risque particulier.

On retrouve quasi-systématiquement toutes les professions liées au maintien de l’ordre (militaires, policiers), les pompiers, marins, agents de sécurité, ou pilotes de ligne. Cette liste n’étant pas exhaustive, il convient à la souscription du contrat de vérifier ce point.

Si ces professions sont exclues, il reste cependant possible de racheter cette exclusion. Afin d’évaluer le risque, l’assureur demandera au candidat à l’assurance de remplir un questionnaire spécifique à sa profession.

La décision de l’assureur

Une fois le questionnaire professionnel étudié, l’assureur aura plusieurs possibilités :

-Assurer le candidat au tarif de base et sans exclusion.

-Le couvrir y compris durant son activité professionnelle, moyennant une surprime. En fonction de la profession, cela peut représenter une majoration doublant (ou plus) le tarif de base.

-Pour les métiers représentant un risque trop important, l’assureur pourra décider soit de l’exclure durant son activité professionnelle (ce qui peut représenter un risque important) soit de refuser tout simplement le candidat à l’assurance.

Le risque de séjour

Il convient par ailleurs de s’attarder sur un élément lié à la profession qui est la territorialité.

En effet, certains professionnels (militaires, reporters de guerre, salariés d’ONG,…) peuvent être appelés à se rendre sur des zones de guerre. Ce sont les zones d’OPEX (opérations extérieures) que l’on pourra retrouver sur le site du Quai d’Orsay.

Certains contrats excluront toutes les garanties sur ces zones particulières. D’autres permettront de couvrir le client si l’élément originel du sinistre n’est pas un acte de guerre. Enfin, certains contrats couvriront l’assuré sans exclusion liée à la territorialité ou à l’origine du sinistre.

La délégation d’assurance : une couverture sur mesure

Pour toute profession à risque, la délégation d’assurance représente souvent la meilleure alternative. Contrairement aux contrats groupe, très standardisés pour la plupart, un contrat en délégation peut permettre à l’assuré exposé à un risque particulier du fait de sa profession de trouver une solution sur mesure pour son activité tout en lui donnant plus de souplesse sur le choix des garanties : souscription de l’IPP, raccourcissement de la franchise de 90 jours,…


L’équipe Simulassur by Eloïs se tient à votre disposition pour vous accompagner sur vos dossiers avec des clients présentant un risque professionnel particulier et des contrats qui peuvent permettre de les assurer sans questionnaire spécifique ni majoration ou exclusion. Contactez-nous !


Florent Vilatte

Publié le 12/02/2020